Menu

Expo

Sandra Baud

Vernissage ve 20.04.2018 19h00 CCL Expo jusqu’au 27.05.2018 Entrée libre

Sandra Baud

«Histoires naturelles»

Sandra Baud aime explorer le territoire invisible des émotions à partir duquel elle crée des compositions colorées et symboliques où rôde une poétique étrangeté. C’est en observant les éléments du quotidien qu’elle articule son travail sous forme de séries se développant dans le temps. De ce fait, l’exposition présente une large variété de travaux, pour certains encore en cours.

Artiste-graveuse, Sandra Baud est diplômée de l’École Supérieure d’Arts Visuels de Genève en expression graphique. Depuis plusieurs années, elle vit et travaille à Lausanne où elle élabore son œuvre, essentiellement autour de l’estampe gravée polychrome. À travers les techniques de la linogravure et de la pointe sèche, elle met en scène le corps et la nature, ses sujets de prédilection, qu’elle utilise comme support à un langage allégorique où se mêlent animal et viscéral, intime et nature, sentiments et sensations. En invoquant les traces d’une mémoire fugace et en collectionnant les fragments de vie, elle joue avec les codes et invente ainsi toutes sortes d’histoires où les frontières entre réel et imaginaire s’abolissent.

Visites & initiation

Afin de mieux découvrir les spécificités de son travail, Sandra Baud vous invite à:

  • des visites de l’exposition en sa compagnie les samedis 28 avril, 12 et 26 mai à 14h30 (durée 45 minutes)
  • une initiation à la technique de la linogravure et la création d’une œuvre collective, tous les dimanches pendant la durée de l’exposition, de 14h30 à 16h.

www.delamaingauche.ch

Spectacle en appartement

Julien Mégroz

lu 23.04.2018 ma 24.04.2018 20h00 Courtelary Fr. 25.– / 20.– / 15.–

Julien Mégroz

«La Table des Matières»

Dernier spectacle de la série de trois proposée, «La Table des Matières» est une création originale invitant à un voyage poétique méticuleusement planifié, suivant divers méandres sonores et visuels, dans l’intimité d’un salon. Le CCL termine avec ces représentations sa série de spectacles en appartement initiés par le fOrum culture.

Au centre de l’action, une table de salon et un percussionniste-comédien qui (se) joue de cet objet à toutes les sauces. «La Table des Matières» est une fantaisie librement orchestrée de mots, de sons et de gestes, découpée en tableaux tantôt absurdes, burlesques ou touchants, inspirée par des sources aussi diverses que la poésie sonore de Daniel Canty ou de Christophe Tarkos, une chanson de Sanseverino, Google Translate ou l’aléatoire du web…

Julien Mégroz
Concept, composition et interprétation

Julien Annoni et Pascale Güdel
Œil et oreille extérieurs

Cyrill Lim
Son, programmation informatique

Jérôme Bueche
Lumière

Simon Deppierraz
Scénographie

association For Schlag
Production

 

Des spectacles à la maison

Pour son premier appel à projets «hors les murs», la commission créatiOn du fOrum culture a demandé à des artistes d’imaginer des créations en appartements. Trois spectacles ont été retenus parmi les vingt-cinq projets reçus. Ils sont le reflet du dynamisme culturel régional: souvent multidisciplinaires, parfois risqués, toujours originaux. Assister à un spectacle en appartement, c’est prendre le risque d’une grande intimité avec les artistes. Par les configurations étonnantes de ces scènes éphémères, l’expérience de chaque spectateur sera différente. La frontière entre illusion et réalité se distordra à coup sûr.

www.forumculture.ch/spea
www.julienmegroz.ch

Le lieu exact de la représentation vous sera communiqué au moment de votre réservation.

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

chanson française

Elsandy et Louisa Bey

je 03.05.2018 Portes & bar: 19h30 Concert: 20h00 CCL Fr. 10.– (prix unique)

Elsandy et Louisa Bey

jeudreLIVE

Beat box, guitare, chant et textes en français font du duo Elsandy et Louisa Bey un mélange explosif et inédit. En trois ans, ce duo franco-suisse a donné plus de 250 concerts. Rien que ça! Et partout où il passe, il séduit par ses compositions positives et rythmées.

Ciselés à l’humour et à la joie de vivre, les textes touchent. Quant aux mélodies, pour sûr qu’elles resteront longtemps accrochées dans vos têtes. Un duo à découvrir, un duo à suivre! 

Théâtre tragi-comique

Marjolaine Minot

je 17.05.2018 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Marjolaine Minot

«J’aime pas l’bonheur»

Elle est à placer quelque part entre Chaplin et Desproges, entre Zouc et Tatie Danielle. Elle, c’est Claudine, un personnage qui relève quasiment de la bande dessinée tant il est crayonné, façonné, à coups de traits subtils et emblématiques. Marjolaine Minot, une actrice hors-pair, exceptionnelle dans son rôle de composition, l’a imaginé pour son premier succès «J’aime pas l’bonheur», un spectacle où l’autodérision et l’humour grinçant en font un vrai délice!

C’est au bout de l’impasse du 14, rue Jean-Moulin, au milieu d’un bazar où chaque chose est posée en équilibre, prête à tomber, que se cache Claudine. Au milieu des livres qu’on ne lit pas, au milieu des lampes cassées que l’on garde quand même parce que ce n’est pas une raison suffisante pour les jeter, elle s’est retirée du monde. Elle ne demande rien à personne. Elle ne veut pas qu’on l’emmerde, c’est tout.

Dans son antre familier, Claudine sait très bien comment s’y prendre; au-delà, c’est moins sûr. Plus que la mort qu’elle ne craint plus, elle redoute Marianne, sa nièce. Celle-ci s’occupe vaguement de Claudine, parce qu’elle culpabiliserait de ne pas le faire. Elle lui téléphone, s’inquiète et surveille l’heure du départ vers une maison de retraite…

Tant que l’on n’est pas mort, on doit inéluctablement rendre compte de son existence. Claudine refuse de s’y soustraire. Sans manquer pourtant de discernement, l’incrédibilité que lui impose sa vieillesse aux yeux des autres lui retire peu à peu, par la force des choses, le droit de décider pour elle-même. Claudine doit donc ruser avec sa nièce et lui prouver son aptitude au «bonheur».

Écrit et interprété par
Marjolaine Minot

sous l'œil et l'oreille de
Jean-Martin Roy

www.marjolaine-minot.com

 

Place à l’Art

sa 09.06.2018 / 10h00–17h00 di 10.06.2018 / 11h00–16h00 Esplanade de la Collégiale & CCL Entrée libre

Place à l’Art

Comme il vous plaira…

Vous préférez l’abstrait ou le figuratif? De toute façon, quelque chose vous plaira: les coups de cœur sont inévitables sur le plus grand marché de l’art de notre région, parmi des centaines d’œuvres – peintures, sculptures, dessins, gravures, photos – exposées dehors et dedans. Visite guidée de «Place à l’Art»…

Le marché en plein air s’installe à proximité de la Collégiale de Saint-Imier. Le cadre est idéal pour flâner devant les stands, discuter avec les artistes ou les regarder travailler. Professionnels ou amateurs, ils apprécient eux aussi ces rencontres avec le public et l’ambiance décontractée de «Place à l’Art».

Le marché couvert a lieu au CCL. C’est un «self-service» où il est fortement recommandé de fouiner dans les bacs. Les œuvres sont là pour être regardées, touchées, commentées, soulevées, tournées, retournées – et achetées si entente.

Le marché seconde vie est un espace d’exposition où chacun peut vendre une ou plusieurs œuvres qui ont «déjà servi» mais qui méritent une nouvelle chance (inscription nécessaire au préalable).

Conditions et inscriptions

Les conditions de participation aux trois marchés ainsi que les formulaires d’inscription sont disponibles par ici.

Miam, miam!

Vous êtes membre CCL? Vous allez vous régaler avec nos nouveaux abonnements!

Atelier d’écriture, cours de théâtre, cours de dessin

Les mots et les gestes