Menu

Nicolas Sorel

Des petits formats et des grands…

Expo jusqu’au 07.10.2018 CCL Entrée libre

Dans l’art de Nicolas Sorel cohabitent plusieurs univers: le temps, la vie, la mort, un mélange de souvenirs d’enfance passée dans un environnement industriel et rural. Ce qui caractérise son travail, c’est avant tout cette liberté qu’il s’octroie dans le traitement des sujets et des rendus. On peut sentir dans certaines de ses toiles un côté photographique empreint de mysticisme, un contraste entre nature et civilisation.

 

Très tôt, Nicolas Sorel taille ses crayons, affûte ses pinceaux pour barbouiller des feuilles blanches. En 1970, à 4 ans, il remporte le premier prix de peinture de la ville du Havre. Puis il change de support et se met à peindre sur des toiles. De petits formats pour commencer timidement, puis doucement, sur la pointe des pieds, des grands qui lui permettent de s’exprimer en toute liberté, pour explorer de vastes étendues qui lui sont sources d’inspiration. Pour choisir un vrai métier, il opte pour l’architecture d’intérieur, compromis acceptable. Il intègre un cabinet parisien où il devient rapidement directeur. Un jour, il réalise que ce qu’il veut vraiment, c’est peindre. Il plaque tout pour démarrer une autre vie. Il passe encore plusieurs étés à rénover des chalets en Suisse avant de venir s’installer à Saint-Aubin-Sauges. À l’aube des années 2010, il se lance pleinement dans la peinture. Dès lors, pinceaux et tubes toujours à portée de main, il concrétise son rêve et les expositions se suivent. Au CCL, il présentera des petits bouts de lui, où chaque image raconte une histoire, certaines plus colorées, d’autres plus sombres, du figuratif à l’abstrait, des dessins, des petits formats et des grands…