Menu

Jazz

60 Miles

ve 16.02.2018 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

60 Miles

«Last Summer»

60 Miles: la distance qui sépare Lausanne, domicile du bassiste André Hahne, du Jura bernois d’où viennent les deux musiciens régionaux, le batteur imérien Johan Wermeille et le pianiste Nicolas Gerber de Sonceboz. Ce trio nous fait voyager dans son univers jazz original à travers ses compositions personnelles.

Après de nombreux concerts en Suisse romande, une tournée en Chine en 2016, et en 2017 en Amérique du Sud, le groupe 60 Miles a choisi le CCL pour son premier concert de vernissage de son dernier album, «Last Summer», enregistré l’automne dernier à Paris.

Le trio nous emmène sur la route d’un jazz tantôt classique, tantôt novateur, inspiré de nouvelles orientations rythmiques apparues ces dernières années. C’est suite à plusieurs collaborations que les trois compères ont voulu inscrire leur complicité dans une forme plus aboutie et ont créé le groupe 60 Miles. C’est dans cette complicité qu’ils arrangent ensemble leurs compositions. Leur premier disque «… Ou à raison», sorti en 2015, nous a fait vibrer à travers des explorations audacieuses nous faisant découvrir des rythmes, des sentiments et des couleurs musicales, le tout à travers de magnifiques moments d’improvisation. Leurs dernières compositions nous feront cheminer à travers les chiffres puisqu’elles ont été élaborées sur un concept basé sur des jeux de rythmes.

Nicolas Gerber
Piano

André Hahne
Basse

Johan Wermeille
Batterie

www.60miles.ch

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

Expo

Pomi

CCL Expo jusqu’au 18.03.2018 Entrée libre

Pomi

«Intervalle»

Vision mystique, mondes parallèles, et portes des perceptions se confondent dans la marge, incertains. C’est une exposition vraiment pas anodine, à la fois pour mémoire et pour raconter des histoires, pour questionner sur la disparition des indices de nos vies, des titres, de ce qui est inachevé ou pas, fragmentaire, exposable.

Pierre-Olivier Micheloud est un artiste imérien inconnu. Il n’y a pas l’ombre d’une trace de lui sur les réseaux. À ma connaissance, il n’a présenté qu’une seule fois ses œuvres au public, à la galerie d’Espace Noir. J’ai été, à cette occasion, surpris par le foisonnement de son univers pictural.

Porté par les courants dans des méandres oniriques, l’artiste voyageur immobile nous rend compte de ses explorations. Au-delà des mots qui manquent pour décrire, Pomi a développé dans ses œuvres sa propre théorie des couleurs et un flot de détails symboliques. Il a imaginé sa cosmogonie, les mondes qui l’occupent et les êtres qui y habitent. Sa sensibilité en chaud et froid se livre, elle fait douter, génère sur la toile méfiance et envie.

Les peintures sauvegardées au décès de Pomi ont été produites sur une période de vingt ans environ. Elles nous offrent une vue très intéressante sur le développement d’un parcours artistique atypique. D’une influence street art psychédélique dans les années 90, son travail évolue au tournant du siècle vers une expression orientaliste qui rappelle la curiosité de ses illustres prédécesseurs du XIXe à la découverte des arabesques et de la calligraphie du Moyen-Orient. Si tout le monde est prêt, le voyage peut commencer.

 

Le bénéfice des ventes de l’exposition sera reversé à la fondation Theodora.

Noir total

Musique dans le noir

ve 23.02.2018 18h30 et 21h00 CCL Fr. 20.– / 15.– / 10.–

Musique dans le noir

«Frequency 432 Hz»

Qu’est-ce qu’on entend sans voir? C’était la question d’un petit jeu de mon enfance. Les concerts qui vous sont proposés le 23 février au CCL offrent une réponse insolite à cette question.

Dans le noir total, vous serez d’abord conduit à votre place par des guides non voyants. Sensation étrange de ne pas savoir où l’on est, qui est devant, ou à côté de soi… Puis la musique envahira l’espace, et alors pourra commencer un voyage intérieur fascinant. Les musiciens tessinois Sandro Schneebeli et Max Pizio alternent les instruments, les rythmes et les styles pour vous faire vivre une expérience intense, peuplée des images que feront naître vos sensations, vos émotions.

Privé d’orientation, sans repères visuels, l’esprit s’ouvre naturellement à des perceptions nouvelles, profondes, parfois déstabilisantes mais inoubliables. Petite précision technique et rassurante: tous les instruments musicaux sont accordés à 432 Hz, ce qui rend les sonorités relaxantes et bénéfiques tant pour le corps que pour le mental. Rien à craindre, donc…

Venez-y les yeux fermés, vous serez éblouis!

Sandro Schneebeli
Max Pizio
Guitare, guitare basse, saxophone baryton, clarinette, flûtes ethniques, percussions

www.nevemusic.ch

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

Acoustic folk

Colour of Rice

je 01.03.2018 Portes & bar: 19h30 Concert: 20h00 CCL Fr. 10.– (prix unique)

Colour of Rice

jeudreLIVE

Colour of Rice relèvera le défi d’ouvrir cette nouvelle série de jeudreLIVE. Cette jeune artiste, talentueuse, native de Sonvilier, a déjà eu l’occasion de se produire sur la scène du CCL, en première partie de Marc Aymon.

Depuis, elle, sa guitare et sa folk ont parcouru bien des chemins. Des concerts et encore des concerts, mais aussi le plateau de «The Voice» où son interprétation de «Fast Car» de Tracy Chapman a mis (presque) tout le monde d’accord... Nous la recevons début mars à l’occasion de la sortie d’un nouvel album.

Humour

La Framboise Frivole

ve 09.03.2018 20h30 (portes 19h30) Salle de spectacles Fr. 45.– / 38.–

La Framboise Frivole

fête son Centenaire

Lorsque Peter Hens et Bart Van Caenegem, très dignes en fracs et nœuds papillons, arrivent sur scène pour s’installer au piano à queue et au violoncelle, on se prépare à assister à un concert de musique classique. Or, le terme «classique» n’a jamais été aussi peu approprié pour qualifier un spectacle.

Ils sont Belges. Déjà, c’est un signe. Ça sent le «tout-peut-arriver», surtout l’improbable. Comme la rencontre de Dalida, Beethoven et Queen par la grâce de Léonard de Vinci. Ou la Bande à Basile qui côtoie Deep Purple. Ou MC Solaar qui se retrouve dans le texte de Chagrin d’Amour. Somme toute, rien de plus normal dans un spectacle où chacun fait c’qui lui plaît… et où l’on sait tout faire. De la musique, bien sûr. Ou plutôt des musiques, un florilège de styles qui s’entremêlent allègrement dans des élans de virtuosité à couper le souffle. Mais également des jeux de mots qui s’enchaînent avec un égal brio, du chant maîtrisé sur tous les tons et tous les registres, et un humour inventif et jubilatoire (belge évidemment, mais peut-être aussi un peu anglais?). Happés dans ce tourbillon disparate et anachronique dès les premières notes, on ne redoute que les dernières, et c’est tout juste si on prend le temps de respirer.

Cent ans, cette Framboise Frivole, pétillante et juteuse? Et bien, il était temps qu’on la mette au programme anti-âge du CCL!

Vous voulez profiter de notre abo 2 soirs (avec Thomas Wiesel et Nathanaël Rochat) au prix de Fr. 80.– / 70.–? Précisez-le dans le champ «Remarques» du formulaire de réservation!

Panache Diffusion présente
En accord avec OPUS II
La Framboise Frivole
fête son Centenaire
Créé en coproduction avec Polyfolies
Conçu et interprété par
Peter Hens et Bart Van Caenegem.
Avec la complicité de Jean-Louis Rassinfosse
 
 

Humour

Nathanaël Rochat et Thomas Wiesel

sa 10.03.2018 20h30 (portes 19h30) Salle de spectacles Fr. 45.– / 38.–

Nathanaël Rochat et Thomas Wiesel

en coplateau

Ils sont redoutablement efficaces, inventifs, corrosifs et incontournables sur toutes les scènes humoristiques suisses, sur les planches ou sur les ondes. Le grinçant Thomas Wiesel et le flegmatique Nathanaël Rochat viennent investir la Salle de spectacles de Saint-Imier lors de la deuxième soirée du désormais traditionnel week-end d’humour que le CCL vous a concocté.

Adeptes du cynisme et de l’analyse fine et décapante de l’actualité, fans du politiquement incorrect et partisans de la résistance à la langue de bois, cette soirée est pour vous!

Thomas Wiesel (28 ans) fait partie de la nouvelle génération des humoristes suisses romands. Depuis ses débuts en 2011, il parcourt les scènes de Suisse romande, distille également des chroniques d’humour sur La Première ou LFM, entre autres. En 2016, il intègre l’équipe du Quotidien de Yann Barthes, sur TMC. À Paris, il participe aux émissions du Jamel Comedy Club. Ses spectacles corrosifs cartonnent et affichent systématiquement complet.

Nathanaël Rochat (44 ans) a été révélé par l’émission de la RSR La Soupe. Actuellement, on peut l’entendre régulièrement dans Les Beaux Parleurs, le dimanche sur La Première. Vainqueur en 2014 du prix du jury et du prix du public du festival Morges sous Rire, il est accueilli dans d’autres hauts lieux de l’humour au Québec, en France, et en Belgique. Son humour repose sur un solide et imparable bon sens.

Tous deux vont disséquer leurs vies (et les nôtres) dans un stand-up décalé et jouissif à ne pas manquer!

Vous voulez profiter de notre abo 2 soirs (avec La Framboise Frivole) au prix de Fr. 80.– / 70.–? Précisez-le dans le champ «Remarques» du formulaire de réservation!

 

 

Miam, miam!

Vous êtes membre CCL? Vous allez vous régaler avec nos nouveaux abonnements!

Atelier d’écriture, cours de théâtre, cours de dessin

Les mots et les gestes

Électro-pop

Fanny Anderegg & Vincent Membrez

ve 23.03.2018 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Fanny Anderegg & Vincent Membrez

«L’Horée»

Un nouvel univers musical dans un duo électro-acoustique mêlant voix, claviers électroniques et loopers. Les voix et les notes se démultiplient sur des rythmes électros. Quelque part entre la pop et la chanson française, «L’Horée» est le nouveau projet de Fanny Anderegg et son complice Vincent Membrez. Après le vernissage de leur EP à Bienne, ils se réjouissent de venir jouer chez nous, comme à la maison.

Fanny et Vincent collaborent depuis une dizaine d’année déjà. Jusqu’ici, leur musique était orientée jazz, et le virage vers l’électro-pop a été une évolution naturelle. Le projet a débuté six mois avant l’enregistrement du mini album par de petits concerts intimistes, très vite en étroite collaboration avec l’ingénieur du son Julien Fehlmann. Fanny compose, puis Vincent développe les sons et les harmonies. Le temps qui passe, l’identité à la nature sont autant de thèmes évoqués dans les textes.

Cette atmosphère apaisante et poétique est appuyée par une série de vidéos réalisées par Bastien Bron et Harold Weber, à voir sur www.lhoree.ch. Elles montrent le duo évoluant dans un lieu suspendu entre deux mondes: le Balcon du Ciel à Nax. Un lieu qui a visiblement inspiré Fanny et Vincent, puisque tout a été enregistré en live, y compris les bruits des oiseaux qui nichaient dans le plafond.

Les boucles s’empilent et donnent naissance à des chœurs ainsi qu’à une multiplication des instruments. Le caractère spontané de cet enregistrement débouche sur d’impressionnantes performances en concert.

Fanny Anderegg
Voix, piano, composition et textes

Vincent Membrez
Claviers, électronique

www.lhoree.ch

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

Spectacle en appartement

Cie Tout Outre

ma 27.03.2018 me 28.03.2018 20h00 Saint-Imier Fr. 25.– / 20.– / 15.–

Cie Tout Outre

«La Poésie de la Patate»

Ce semestre, le CCL participe à un projet initié par le fOrum culture et qui a pour but d’amener des spectacles dans votre appartement. Trois créations feront ainsi le tour du Jura et du Jura bernois, uniquement présentées chez vous. Le premier rendez-vous que le CCL propose dans la région s’intitule «La Poésie de la Patate», un spectacle sur la culture des hommes, observée à travers le prisme des yeux multiples de la patate, témoin de 10 000 ans d’histoire.

Il y a chez l’être humain une dichotomie entre son insatiable force de création et son irrépressible instinct de destruction. Tout ce qu’il touche se transforme soit en merveille, soit en tas de cendres. Pour essayer de comprendre pourquoi notre espèce entretient ce comportement schizophrène la poussant à salir, voire à démolir toutes les beautés qu’elle engendre et qui l’entourent, on passera en revue son évolution historique. Afin de rendre cette thématique plus digeste, la Compagnie Tout Outre a choisi de désobéir à l’adage selon lequel «On ne joue pas avec la nourriture!», en donnant la parole au plus célèbre des féculents. Car bien qu’elle soit pourvue d’un humour absurde, la patate n’en est pas moins une fine dialecticienne!

Laurent Baier, Alexandra Gentile
Concept, mise en scène et interprétation

Wendy Tokuoka
Scénographie

Emmanuel Moser
Regard extérieur

 

Des spectacles à la maison

Pour son premier appel à projets «hors les murs», la commission créatiOn du fOrum culture a demandé à des artistes d’imaginer des créations en appartements. Trois spectacles ont été retenus parmi les vingt-cinq projets reçus. Ils sont le reflet du dynamisme culturel régional: souvent multidisciplinaires, parfois risqués, toujours originaux. Assister à un spectacle en appartement, c’est prendre le risque d’une grande intimité avec les artistes. Par les configurations étonnantes de ces scènes éphémères, l’expérience de chaque spectateur sera différente. La frontière entre illusion et réalité se distordra à coup sûr.

www.forumculture.ch/spea

Le lieu exact de la représentation vous sera communiqué au moment de votre réservation.

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

Spectacle en appartement

Cie TDU

ve 06.04.2018 (Saint-Imier) sa 07.04.2018 (Tramelan) 20h00 Fr. 25.– / 20.– / 15.–

Cie TDU

«Brefs Entretiens avec des Hommes hideux»

Le CCL poursuit sa présentation des spectacles en appartements initiés par le fOrum culture. Pour cette deuxième création portée par la Cie TDU, trois hommes s’inventent hideux pour nous faire visiter, le temps d’un spectacle, les recoins cachés, souterrains, de leurs personnalités ambiguës.

«Et si on jouait des hommes hideux, révélant la part inavouable d’eux-mêmes, leur côté obscur, par des témoignages impudiques, provocateurs, absurdes? Et si ces faux témoignages pouvaient nous parler de nous aussi, quelque part, de nos propres parts d’ombre? Et si on pouvait en rire un peu, mais pas seulement? Et si ces hommes hideux avaient ici l’opportunité de retrouver un peu de leur fragilité en nous parlant dans un espace invitant à la confidence?»

Pour cette adaptation de «Brefs entretiens avec des hommes hideux» de David Foster Wallace, Guillaumarc Froidevaux et Zuzana Kakalikova ont choisi de donner voix à ces hommes peut-être pas si hideux que cela, et ainsi de questionner notre condition, nos instincts, nos préjugés.

David Foster Wallace
Texte

Guillaumarc Froidevaux, Zuzana Kakalikova
Adaptation et mise en scène

Cédric Du Bois, Arnaud Huguenin, Antoine Zivelonghi
Interprétation

 

Des spectacles à la maison

Pour son premier appel à projets «hors les murs», la commission créatiOn du fOrum culture a demandé à des artistes d’imaginer des créations en appartements. Trois spectacles ont été retenus parmi les vingt-cinq projets reçus. Ils sont le reflet du dynamisme culturel régional: souvent multidisciplinaires, parfois risqués, toujours originaux. Assister à un spectacle en appartement, c’est prendre le risque d’une grande intimité avec les artistes. Par les configurations étonnantes de ces scènes éphémères, l’expérience de chaque spectateur sera différente. La frontière entre illusion et réalité se distordra à coup sûr.

www.forumculture.ch/spea
www.cietdu.com

Le lieu exact de la représentation vous sera communiqué au moment de votre réservation.

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

jazz/pop

Oh my Deer

je 12.04.2018 Portes & bar: 19h30 Concert: 20h00 CCL Fr. 10.– (prix unique)

Oh my Deer

jeudreLIVE

Elle aussi a su faire se retourner trois membres du jury sur quatre sur le plateau de «The Voice». C’était une année avant, en 2016. Sa voix, superbe, a porté les couleurs de notre région loin à la ronde.

Si Jessanna Nemitz vise également la sortie d’un CD en 2018, sous son propre nom, c’est le duo qu’elle propose avec Baptiste Maier que nous accueillerons en avril, la pop-jazz de Oh my Deer!

Expo

Sandra Baud

CCL Expo jusqu’au 27.05.2018 Entrée libre

Sandra Baud

«Histoires naturelles»

Sandra Baud aime explorer le territoire invisible des émotions à partir duquel elle crée des compositions colorées et symboliques où rôde une poétique étrangeté. C’est en observant les éléments du quotidien qu’elle articule son travail sous forme de séries se développant dans le temps. De ce fait, l’exposition présente une large variété de travaux, pour certains encore en cours.

Artiste-graveuse, Sandra Baud est diplômée de l’École Supérieure d’Arts Visuels de Genève en expression graphique. Depuis plusieurs années, elle vit et travaille à Lausanne où elle élabore son œuvre, essentiellement autour de l’estampe gravée polychrome. À travers les techniques de la linogravure et de la pointe sèche, elle met en scène le corps et la nature, ses sujets de prédilection, qu’elle utilise comme support à un langage allégorique où se mêlent animal et viscéral, intime et nature, sentiments et sensations. En invoquant les traces d’une mémoire fugace et en collectionnant les fragments de vie, elle joue avec les codes et invente ainsi toutes sortes d’histoires où les frontières entre réel et imaginaire s’abolissent.

Visites & initiation

Afin de mieux découvrir les spécificités de son travail, Sandra Baud vous invite à:

  • des visites de l’exposition en sa compagnie les samedis 28 avril, 12 et 26 mai à 14h30 (durée 45 minutes)
  • une initiation à la technique de la linogravure et la création d’une œuvre collective, tous les dimanches pendant la durée de l’exposition, de 14h30 à 16h.

www.delamaingauche.ch

Spectacle en appartement

Julien Mégroz

lu 23.04.2018 ma 24.04.2018 20h00 Courtelary Fr. 25.– / 20.– / 15.–

Julien Mégroz

«La Table des Matières»

Dernier spectacle de la série de trois proposée, «La Table des Matières» est une création originale invitant à un voyage poétique méticuleusement planifié, suivant divers méandres sonores et visuels, dans l’intimité d’un salon. Le CCL termine avec ces représentations sa série de spectacles en appartement initiés par le fOrum culture.

Au centre de l’action, une table de salon et un percussionniste-comédien qui (se) joue de cet objet à toutes les sauces. «La Table des Matières» est une fantaisie librement orchestrée de mots, de sons et de gestes, découpée en tableaux tantôt absurdes, burlesques ou touchants, inspirée par des sources aussi diverses que la poésie sonore de Daniel Canty ou de Christophe Tarkos, une chanson de Sanseverino, Google Translate ou l’aléatoire du web…

Julien Mégroz
Concept, composition et interprétation

Julien Annoni et Pascale Güdel
Œil et oreille extérieurs

Cyrill Lim
Son, programmation informatique

Jérôme Bueche
Lumière

Simon Deppierraz
Scénographie

association For Schlag
Production

 

Des spectacles à la maison

Pour son premier appel à projets «hors les murs», la commission créatiOn du fOrum culture a demandé à des artistes d’imaginer des créations en appartements. Trois spectacles ont été retenus parmi les vingt-cinq projets reçus. Ils sont le reflet du dynamisme culturel régional: souvent multidisciplinaires, parfois risqués, toujours originaux. Assister à un spectacle en appartement, c’est prendre le risque d’une grande intimité avec les artistes. Par les configurations étonnantes de ces scènes éphémères, l’expérience de chaque spectateur sera différente. La frontière entre illusion et réalité se distordra à coup sûr.

www.forumculture.ch/spea
www.julienmegroz.ch

Le lieu exact de la représentation vous sera communiqué au moment de votre réservation.

Apéritif Clientis-CEC offert avant le spectacle

chanson française

Elsandy et Louisa Bey

je 03.05.2018 Portes & bar: 19h30 Concert: 20h00 CCL Fr. 10.– (prix unique)

Elsandy et Louisa Bey

jeudreLIVE

Beat box, guitare, chant et textes en français font du duo Elsandy et Louisa Bey un mélange explosif et inédit. En trois ans, ce duo franco-suisse a donné plus de 250 concerts. Rien que ça! Et partout où il passe, il séduit par ses compositions positives et rythmées.

Ciselés à l’humour et à la joie de vivre, les textes touchent. Quant aux mélodies, pour sûr qu’elles resteront longtemps accrochées dans vos têtes. Un duo à découvrir, un duo à suivre! 

Théâtre tragi-comique

Marjolaine Minot

je 17.05.2018 20h30 CCL Fr. 25.– / 18.– / 12.–

Marjolaine Minot

«J’aime pas l’bonheur»

Elle est à placer quelque part entre Chaplin et Desproges, entre Zouc et Tatie Danielle. Elle, c’est Claudine, un personnage qui relève quasiment de la bande dessinée tant il est crayonné, façonné, à coups de traits subtils et emblématiques. Marjolaine Minot, une actrice hors-pair, exceptionnelle dans son rôle de composition, l’a imaginé pour son premier succès «J’aime pas l’bonheur», un spectacle où l’autodérision et l’humour grinçant en font un vrai délice!

C’est au bout de l’impasse du 14, rue Jean-Moulin, au milieu d’un bazar où chaque chose est posée en équilibre, prête à tomber, que se cache Claudine. Au milieu des livres qu’on ne lit pas, au milieu des lampes cassées que l’on garde quand même parce que ce n’est pas une raison suffisante pour les jeter, elle s’est retirée du monde. Elle ne demande rien à personne. Elle ne veut pas qu’on l’emmerde, c’est tout.

Dans son antre familier, Claudine sait très bien comment s’y prendre; au-delà, c’est moins sûr. Plus que la mort qu’elle ne craint plus, elle redoute Marianne, sa nièce. Celle-ci s’occupe vaguement de Claudine, parce qu’elle culpabiliserait de ne pas le faire. Elle lui téléphone, s’inquiète et surveille l’heure du départ vers une maison de retraite…

Tant que l’on n’est pas mort, on doit inéluctablement rendre compte de son existence. Claudine refuse de s’y soustraire. Sans manquer pourtant de discernement, l’incrédibilité que lui impose sa vieillesse aux yeux des autres lui retire peu à peu, par la force des choses, le droit de décider pour elle-même. Claudine doit donc ruser avec sa nièce et lui prouver son aptitude au «bonheur».

Écrit et interprété par
Marjolaine Minot

sous l'œil et l'oreille de
Jean-Martin Roy

www.marjolaine-minot.com

 

Place à l’Art

sa 09.06.2018 / 10h00–17h00 di 10.06.2018 / 11h00–16h00 Esplanade de la Collégiale & CCL Entrée libre

Place à l’Art

Comme il vous plaira…

Vous préférez l’abstrait ou le figuratif? De toute façon, quelque chose vous plaira: les coups de cœur sont inévitables sur le plus grand marché de l’art de notre région, parmi des centaines d’œuvres – peintures, sculptures, dessins, gravures, photos – exposées dehors et dedans. Visite guidée de «Place à l’Art»…

Le marché en plein air s’installe à proximité de la Collégiale de Saint-Imier. Le cadre est idéal pour flâner devant les stands, discuter avec les artistes ou les regarder travailler. Professionnels ou amateurs, ils apprécient eux aussi ces rencontres avec le public et l’ambiance décontractée de «Place à l’Art».

Le marché couvert a lieu au CCL. C’est un «self-service» où il est fortement recommandé de fouiner dans les bacs. Les œuvres sont là pour être regardées, touchées, commentées, soulevées, tournées, retournées – et achetées si entente.

Le marché seconde vie est un espace d’exposition où chacun peut vendre une ou plusieurs œuvres qui ont «déjà servi» mais qui méritent une nouvelle chance (inscription nécessaire au préalable).

Conditions et inscriptions

Les conditions de participation aux trois marchés ainsi que les formulaires d’inscription sont disponibles par ici.